Qu’est ce que le LYric ?

Le LYric

lyric_logo1Le Site de recherche intégrée de Lyon, appelé LYric, a été labellisé en juin 2011 suite à un appel à projets de l’INCa en 2010.

Il est porté par le Centre Léon Bérard et les Hospices Civils de Lyon regroupés au sein du Groupement de Coopération Sanitaire  » Lyon Cancérologie Universitaire  » (GCS-LCU).

La recherche du LYric s’articule autour de 3 programmes de recherche :
2 programmes sont issus du CRCL et 1 programme de recherche est conjoint à l’équipe de M. Rivoire de l’Institut de Chirurgie Experimentale au sein LabTAU, et à l’équipe de D. Sarrut pour Laboratoire Creatis (CNRS UMR 5220 – INSERM U1044 – Université Lyon 1).

Chacun de ces programmes est découpé en trois approches :

  • Une partie de recherche très fondamentale,
  • Une partie à l’union des 2 autres que l’on appelle « recherche de transfert »,
  • Une partie de recherche clinique (protocole de traitement pour les patients).

Ces programmes convergent vers l’objectif global du LYric : le développement de la médecine personnalisée par la mise en place de thérapies ciblées.

lyric_schema1



Gouvernance & direction

Le LYRIC est porté par le Centre Léon Bérard (Centre de Lutte contre le Cancer Lyon Rhône-Alpes) et les Hospices Civils de Lyon, réunis au sein du Groupement de Coopération Sanitaire Lyon Cancérologie Universitaire (GCS-LCU).

L’équipe de management est composée de :

  • Son directeur, le professeur Jean-Yves Blay, Directeur du Centre Léon Bérard,
  • Ses deux co-directeurs : les professeurs Alain Puisieux (Directeur du Centre de recherche en cancérologie de Lyon (CRCL) et Charles Dumontet (Président de la Commission scientifique de la Recherche des Hospices Civils de Lyon),
  • Son coordinateur, le docteur Marina Rousseau-Tsangaris, Secrétaire Général de la recherche du Centre Léon Bérard
  • Son Coordinateur scientifique: Séverine Tabone-Eglinger

Le LYric est organisé en Workpackages (lots de travaux), afin de gérer au mieux ses spécificités.

Chaque Workpackage est placé sous la responsabilité d’un clinicien et d’un chercheur du LYric (leaders), permettant un dialogue permanent tenant compte des 2 approches de la recherche.
Par ailleurs, chaque programme de recherche  suivi par le LYric correspond à un Workpackage, tel que découpé ci-dessous.
Ces programmes s’appuient sur les plateformes technologiques (WP5) ainsi que sur les Workpackages de support (WP1, WP6, WP7 et WP8) qui sont à leur service.

 

organigramme-francaise-2016

Un comité de pilotage est constitué de l’ensemble des leaders des lots de travaux sur lequel la direction du LYric s’appuie pour définir les orientations et le suivi.
Cette organisation efficace permet une autonomie des leaders quant à la prise de décisions concernant leur Workpackage, mais également des interactions permanentes entre tous les leaders dont la recherche et les patients sont les premiers bénéficiaires.

Fin 2014, deux représentants d’association de patients ont rejoint ce Comité de Pilotage: Mme Marnier, représentant l’association Europa Donna ainsi que Mr Varrel, représentant de l’association France Lymphome Espoir.

Pour mener à bien ses missions, le site de recherche intégrée de Lyon est également soutenu par différents partenaires.


Les SIRIC

 

Les Sites de Recherche Intégrée en Cancérologie font suite à un appel à projets de l’Institut National du Cancer (INCa) dans le cadre du Plan Cancer II (2009-2013).logo-INCa-ombre.png

Lancé en 2010, le premier appel à projets a labellisé en juin 2011 deux sites parmi 12 dossiers déposés : le SIRIC de l’Institut Curie de Paris, et le LYric,

site de recherche intégré de Lyon, porté par le Centre Léon Bérard et les HLC.

 

L’objectif de l’INCa est double :

  • Structurer les SIRIC et mettre en place des organisations pluridisciplinaires  permettant d’être plus efficients. Les patients bénéficieront ainsi plus rapidement des retombées de la recherche contre le cancer et des innovations technologiques. Ces enjeux ont conduit l’INCa à lancer un nouvel appel à projet en 2011, et a labellisé 6 nouveaux sites en 2012.
  • Intégrer dès le départ un continuum qui va de la recherche fondamentale au patient et développer des approches transversales grâce à une organisation pluridisciplinaire,  le transfert des connaissances issues de la Recherche Fondamentale, l’accélération de leur transfert et l’intégration d’une recherche multidisciplinaire pour une prise en charge globale du patient et de sa maladie.

(Retrouvez les liens des autres SIRIC en suivant « Contacts – Liens »)